Labélisation du Provoiturage

Notre objectif : la création d'un label Provoiturage

Nos politiques ont mis la mobilité durable au cœur de leurs recherches. De toute façon, nous n’avons plus le choix ! La congestion automobile, la pollution atmosphérique, la saturation des réseaux de transport, la flambée du gazole, etc. sont autant de problème à résoudre.

Les axes existants de la mobilité durable

En l’état, les politiques publiques de transports sont relativement rigides et figées dans un cadre et des pratiques préjudiciables aux innovations. Pour répondre a ses besoins, la collectivité a élaboré des labels et consentit un soutien et des aides indirectes à destination d’opérateurs d'ordre privé répondants aux critères définis. La mobilité durable s'est alors développée autour de deux axes que sont le covoiturage et l'autopartage. Or ces concepts ont rendu floues les frontières entre le transport public et privé. Leur généralisation pose même la question de la responsabilité respective des organisateurs, des conducteurs et des usagers.

Vers un troisième axe : le Provoiturage

La collectivité n’avait pas pensé ou ne voulait pas imposer un troisième axe, le Provoiturage. Il s'agit d'un système interopérable libre, inspiré des bourses de fret en transport de marchandises.

Le Provoiturage a l’ambition de capter et fidéliser une clientèle dormante écoresponsable et ainsi atténuer la force des habitudes et les résistances sectorielles entre taxi, petite et grande remise, minibus, etc. Le Provoiturage a également l'ambition de réconcilier les Français et le transport public de personnes et de satisfaire à moindre coût leur demande croissante de mobilité tout en respectant l’environnement.

Les résistances administratives et les questions institutionnelles n’auront plus lieu d’être un frein à la modernisation du transport de personnes qui s’opère inéluctablement. Les usagers ainsi que les professionnels s’accommoderont alors des changements.

Le Provoiturage préservera l’efficacité et la rentabilité de notre pavillon français, tout en permettant au grand public d’utiliser un taxi ou tout autre mode de transport de personnes, à moindre coût, en toute sécurité et avec des véhicules en bon état de marche. En effet, force est de constater que les usagers privilégient de plus en plus le confort, la sécurité et le prix.

La légitimité de notre objectif

Dans un tel contexte, toutes les initiatives à ce jour, aussi adaptées soient-elles, trouvent rapidement leurs limites et se posent alors des questions institutionnelles. Ne serait-il pas judicieux de faciliter le développement de ce troisième axe, le Provoiturage par la création d’un label et des mesures tendant à favoriser ce concept ?

Il conviendrait, en toute équité, d’encourager le Provoiturage en informant notre population et nos élus de l'existence et des atouts, de cette nouvelle façon écologique de se déplacer, qui génèrera également dans un contexte économique morose, de la croissance et de la plus-value à nos artisans taxi et à tous les autres modes de transport de personnes.

Labelliser ou bien certifier le Provoiturage consisterait à lui attribuer un signe d'authentification spécifique. La labellisation ou encore la certification du Provoiturage permettrait d'indiquer aux clients que le co-voiturage réalisé par des professionnels est respectueux des normes officielles de qualité en matière de transport de personnes.

Le Provoiturage fait appel à des professionnels de la branche tendant sans cesse à améliorer la performance de leurs véhicules en les rendant plus économiques, plus écologiques et plus sûr, du fait d’un meilleur niveau de formation de leurs conducteurs, et ce avec le souci permanent d’optimiser les flux de transport à l’aide de véhicules adaptés et accueillants. Le Provoiturage, créateur de liens sociaux et acteur essentiel de la vie économique, respecterait ainsi un cahier des charges strict en matière de transport de personnes. La demande croissante de mobilité des français sera satisfaite et optimisée, tout comme doivent être réduites ses incidences sur l’environnement.

Le Provoiturage apportera à ce secteur d’activité des solutions pour limiter la consommation d’énergie tout en sauvegardant sa rentabilité.