Grenelle de l’environnement

Notre action pour l'environnement

Provoiturage.fr a pour objectif, par la création d’un label spécifique, de faire évoluer nos comportements en permettant une cohérence d’ensemble dans les moyens de transports de personnes, et de les adapter aux défis énergétiques et écologiques actuels.
Créateurs de liens sociaux dans sa notion d’auto-partage, le transport de personnes est également un acteur essentiel de la vie économique.
La demande croissante de mobilité des Français doit être satisfaite et optimisée, tout comme doivent être réduites ses incidences sur l’environnement.
Répondre à ces enjeux nécessite de créer des offres plus compétitives, à travers l’optimisation des transports de personnes et ainsi réduire la consommation de carburant, et avoir une image moderne respectueuse de l’environnement et s’inscrivant dans une perspective de développement durable.

Notre site Provoiturage.fr partage les objectifs du Grenelle dans l’idée d’avoir des Transports de Personnes plus propres et plus surs. Il convient donc de faire évoluer les comportements et de déployer, en concertation avec les professionnels de la branche, de nouvelles actions au bénéfice à la fois des voyageurs, des entreprises, et de l’environnement.
Le Ministère de l’Écologie, du Développement Durable, du Transport et du Logement (MEDDTL) et l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME), en concertation avec les organisations professionnelles, ont élaboré une charte intitulée «charte d’engagements volontaires de réduction des émissions de CO2».
La charte s’inscrit dans une démarche globale de lutte contre le changement climatique et plus précisément de réduction des émissions de CO2 (principal gaz à effet de serre), en phase avec les conclusions du Grenelle de l’Environnement.

Enjeux énergétiques et environnementaux pour le transport de personnes

Le secteur contribue de manière importante à l’accroissement de la consommation d’énergie en France.

La particularité du transport, est qu’il est dépendant quasi-intégralement d’une énergie fossile (le pétrole) et d’un carburant (le gazole). Un lien direct existe entre la consommation de gazole et les émissions de CO2. En effet, en brûlant un litre de gazole, un véhicule routier émet 2,662 kg de CO2. La France, signataire du protocole de Kyoto, s’est engagée à ne pas émettre, en 2012, plus de gaz à effet de serre qu’elle n’en émettait en 1990. Fin 2007, les conclusions du Grenelle de l’Environnement ont retenu, s’agissant des transports, l’objectif de réduire de 20% d’ici 2020 les émissions actuelles de l’ensemble des transports en France (pour les ramener au niveau de 1990).

Conclusion

Le secteur connaît des contraintes de plus en plus fortes parmi lesquelles figurent les impératifs environnementaux et le renchérissement du coût des énergies fossiles. Suite aux hausses successives du prix du pétrole, les professionnels du Transport de Personnes doivent désormais trouver des solutions pour limiter leur consommation d’énergie et sauvegarder leur rentabilité…